Trop d’écrans ! Une digital detox et ça repart ?

Mis à jour : mai 8

Idée reçue : « Trop d’écrans ? Une digital detox et ça repart ! »

De plus en plus d’articles, un titre porteur : la digital detox, c’est sûr, c'est tendance. Et en même temps, vous êtes partagé(e).




La question qu’on se pose tous : « Est-ce pour moi ? Après tout, je ne suis pas si connecté(e) que ça ? » Ou alors « Super ! Un bon nettoyage et tout sera remis en ordre ! » ou encore « Si seulement j’arrivais à convaincre mon(ma) conjoint(e), ami(e), boss, collègue…! Pour moi, aucun intérêt mais pour lui / elle ! »


La digital detox, qu’est-ce que ça permet ?

  • De se poser les bonnes questions

  • De faire une pause… plutôt utile pour diminuer la charge mentale

  • De prendre des engagements clairs et simples


La digital detox, quelles sont les limites ?

  • De se concentrer sur soi, en minimisant l'impact de son environnement, qui risque très rapidement de re-dicter sa loi dans le retour à la vraie vie

  • De s’engager sur des idées sympa, dans un cadre serein, mais qui vont avoir du mal à s'intégrer au quotidien.

  • De se donner bonne conscience pour ensuite culpabiliser de ne pas avoir mis en place ses bonnes résolutions ou commencer à vouloir faire la morale à son environnement



Mais qu’en dit l’expert ?

L’expert nous dit que changer un comportement ça prend un peu de temps (21 jours ou 90 jours). Et que lorsque nous sommes sous stress, ce sont nos habitudes les plus installées qui reprennent le dessus.

Ça ne veut pas dire que les digitales detox sont des attrape-nigauds ou des solutions de facilité, ça veut juste dire que la detox ne va pas se faire en claquant des doigts.

L’expert nous dit aussi que l’usage du digital et toutes les stimulations visuelles ou sonores associées agissent directement sur nos neurotransmetteurs et notamment la dopamine.

« La dopamine (DA) est un neurotransmetteur, une molécule biochimique qui permet la communication au sein du système nerveux, et l'une de celles qui influent directement sur le comportement » Wikipedia.

La dopamine est associée aux comportements d’exploration, à la vigilance, la recherche du plaisir ou encore l’évitement actif de la punition (fuite ou combat).
Avec un puissant allié comme la dopamine, nos comportements digitaux deviennent difficiles à modifier.

A peine ma detox terminée, les sujets qui m'intéressent vont s'afficher tout seuls sur l'écran. Je peux cliquer de lien en lien, changer de sujet à volonté. Interagir quand et comme je le souhaite... Et donc même avec les meilleurs intentions du monde, mes bonnes résolutions vont vite prendre l'eau.


Le conseil du sage : Le digital fait partie intégrante de notre environnement. Toutes nos bonnes résolutions n’auront que peu d’effet si nous pensons qu’un coup de baguette magique peut tout régler, parce que « dans mon cas, c’est pas si grave ! ».


Alors que faire ? Penser simplement à faire des pauses dans votre vie digitale. Allez-y étape par étape, pensez plaisir, ingrédients nouveaux et surtout intégrez votre propre fonctionnement et celui de votre environnement.

Un exercice quotidien ?

  1. Chaque matin observez ce que vous aimez dans votre activité digitale. Soyez précis et faites-en votre Découverte du Jour.

  2. Chercher l'inspiration. Trouver un Idée pour transposer votre Découverte du Jour dans la vraie vie.

  3. Transformer cette idée en objectif simple et concret, faites-en votre Défi du Jour, à relever loin de vos écrans... et surtout passez à l'action.


La morale de l’histoire : Penser digital detox c’est bien… Mais penser à son équilibre sur la durée tout en cherchant à se faire plaisir, c’est mieux !

© 2020 mon-equilibre-digital

  • LinkedIn Social Icône

Image by rawpixel.com